Fetesunreve.com » Divers » Comment optimiser votre crédit immobilier

Comment optimiser votre crédit immobilier

4/5 - (21 votes)

Le crédit immobilier est un prêt accordé par une banque ou un organisme financier pour acquérir un bien immobilier.

Le crédit immobilier est souvent utilisé pour l’achat d’un logement, mais il peut également être utilisé pour la construction d’une maison.

Il existe deux types de crédits immobiliers : le prêt amortissable et le prêt in fine. Nous allons voir comment optimiser votre crédit immobilier.

Comment optimiser votre crédit immobilier

Améliorer votre cote de crédit

Vous avez entendu parler de la cote de crédit.

Vous vous demandez ce qu’est une bonne cote de crédit, quelles sont les solutions pour l’améliorer, et comment vous pouvez le faire.

Le point sur la situation actuelle du marché du crédit immobilier.

La bonne nouvelle est que vos chances d’obtenir un prêt immobilier dépendent seulement de votre salaire et de votre capacité à rembourser le prêt.

Les banques sont toujours disposées à accorder des prêts hypothécaires aux personnes qui ont une bonne cote de crédit, mais elles ne font pas confiance aux gens qui ont une mauvaise cote de crédit. Si vous souhaitez améliorer votre cote de crédit, il existe plusieurs solutions : Évitez les dettes non garanties (cartes de magasin) ; Utilisez un compte bancaire distinct pour toutes vos dettes ; Réduisez toutes les dettes autant que possible ; N’utilisez pas votre carte bancaire pour payer des factures ou des biens quotidiens.

Il est également conseillé d’avoir trois mois d’avis dans chaque poste budgétaire, afin que la banque puisse prendre en compte toute modification importante dans votre situation financière avant qu’elle ne devienne active.

Augmenter votre apport personnel

Pourquoi faut-il augmenter son apport personnel ? Pour réaliser un projet immobilier, il est important de disposer d’un apport personnel. Ce dernier peut être constitué par l’épargne que vous avez constituée au fil des années, ou bien encore par les aides familiales et amicales.

Il est conseillé de considérer cet apport comme une partie intégrante du financement global de votre projet immobilier. En effet, pour pouvoir obtenir un crédit immobilier, il est nécessaire d’avoir un apport personnel minimum de 10 % du montant total du prêt sollicité. Par la suite, si vous souhaitez acquérir une résidence principale, vous devrez généralement avoir recours à un prêt relais (crédit hypothécaire en attendant la vente de votre ancienne habitation). Ce type de crédit offre générale une durée limitée à 2 ans. Bien évidemment, le montant accordé dépendra essentiellement du prix de vente estimatif envisagée pour votre ancienne habitation.

Négocier avec les banques pour obtenir les meilleures conditions

Pour obtenir un crédit immobilier, il faut savoir que la négociation avec les banques est une étape importante et difficile.

Il est important de ne pas perdre de vue que c’est un investissement considérable qui doit être pris en compte. Si vous voulez réussir votre projet d’acquisition d’un bien immobilier, il faut savoir qu’il comporte des risques et des contraintes. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devrez prendre en considération plusieurs éléments avant de décider d’investir dans l’achat d’un logement.

La première chose à faire est de définir le type de bien que vous souhaitez acquérir (maison ou appartement). Ensuite, il est conseillé de rechercher un logement qui correspond à votre budget mais surtout à vos besoins et à ceux de votre famille.

Le financement du projet peut être assurée par un prêt hypothécaire classique ou par une formule spécifique comme le crédit-logement.

Les conditions relatives au prêt hypothécaire sont généralement fixés selon les revenus du demandeur (salariés ou indépendants) ainsi que sa situation professionnelle (demandeur d’emploi ou retraités). Ce n’est pas tout ! Il faut également prendre connaissance des conditions liés au crédit-logement : montant empruntable, durée du remboursement, frais annexes… De plus, la condition principale pour accorder un prêt immobilier est la capacité financière du demandeur. Celle-ci est évaluée par rapport aux charges familiales et aux remboursements mensuels requis pour couvrir ses dettes actuelles (crédit personnel notamment).

Lors

Prendre en compte les frais de dossier et de garantie

Les frais de dossier peuvent représenter un pourcentage non négligeable du coût total d’un crédit immobilier. Toutefois, ils sont déductibles des intérêts remboursés et permettent ainsi d’alléger le montant de la mensualité.

Les frais de garantie quant à eux, représentent une somme qui est versée par l’emprunteur à la banque afin de couvrir les risques liés au prêt. Cette garantie est souvent demandée en cas d’impossibilité pour l’emprunteur de rembourser son crédit, telle qu’une perte d’emploi ou maladie grave. Dans ce cas, la banque demande une indemnité au titre des frais engagés par elle pour couvrir ces risques.

Il est donc important de prendre en compte ces frais annexes avant de souscrire un crédit immobilier. Enfin, il faut savoir que les intérêts versés à votre banque ne doivent pas dépasser 33% du montant emprunté (ce qui correspond au plafond fixé par la loi). Ces différents paramètres vous permettront également d’obtenir un meilleur taux si vous effectuez votre demande auprès d’une autre banque ou organisme financier que celui qui vous a accordé le prêt initial.

Choisir la durée de remboursement la plus avantageuse

Pour choisir la durée de remboursement la plus avantageuse, il est important de tenir compte des différents frais liés au crédit.

Il faut savoir qu’en matière de crédit immobilier, les différentes banques proposent des taux d’intérêt différents en fonction du montant emprunté et de la durée du prêt. Certains établissements bancaires sont même connus pour offrir des taux d’intérêts fixes sur une longue durée.

Il est donc intéressant de comparer les offres afin de trouver le meilleur taux possible. Cependant, il ne faut pas seulement considérer le taux d’intérêt, mais également le coût total du crédit : cotisations d’assurance et autres frais (frais intercalaires par exemple). Pour vous aider à faire votre choix, prenez rendez-vous avec un courtier qui pourra vous conseiller et vous orienter vers l’offre qui correspond le mieux à votre situation personnelle.

Souscrire une assurance de prêt immobilier

L’assurance de prêt est une garantie pour les établissements de crédit. Si l’emprunteur est en incapacité d’honorer son crédit, cette assurance prendra le relais et remboursera la mensualité du prêt à sa place.

L’assurance de prêt permet ainsi de se protéger contre des imprévus. En cas d’accident ou de maladie, vous êtes couvert sur les risques suivants : décès, invalidité permanente totale (IPT) et incapacité temporaire totale (ITT).

L’assurance emprunteur peut représenter jusqu’à 30% du coût global du financement immobilier.

Les banques exigent souvent une assurance emprunteur pour accorder un crédit immobilier.

Bien évidemment, l’avantage de faire appel à un courtier en crédit immobilier, c’est qu’il a accès à des banques concurrentes. Il saura vous proposer des offres plus intéressantes que celles que vous trouverez par vous-même.